Comment manager les personnalités difficiles ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, manager du personnel n’est pas toujours évident. En effet, les managers se confrontent souvent à des personnalités qualifiées de « difficiles ». Au sein de chaque équipe, ils doivent gérer la diva, le tyran, le timide, etc. Pour ce faire, les dits “managers” recourent souvent à 3 étapes.

Dresser le profil des collaborateurs

Pour mieux gérer l’équipe au sein de laquelle il travaille, un bon manager doit tout d’abord percer les caractères de ses collaborateurs. Cela lui permettra d’adopter le meilleur comportement et mieux manager les personnalités difficiles. Parmi ces personnalités, vous pouvez trouver l’introverti, le plus délicat à manager. Ne laissant rien paraître, il intériorise ses frustrations et accepte toutes les missions, même celles au-delà de ce qu’il devrait. Cela fait, petit à petit, de ce type d’individu une véritable bombe à retardement ambulante. À côté, vous pouvez aussi trouver l’individu qui ne voit que le mauvais côté des choses : le pessimiste. Avec sa peur du changement, il critique tout et annonce toujours l’échec de chaque projet avant son démarrage. En outre, il y a aussi le colérique, le blasé, etc.

Entretenir un dialogue

Après avoir cerné la personnalité de chacun, entretenez un dialogue pour évaluer la situation. C’est la meilleure façon d’extraire de leur personnalité une attitude constructive et d’adapter votre posture à votre interlocuteur. Selon ses comportements et attitudes, les approches pour manager les personnalités difficiles devront en effet être différentes. Face à un collaborateur colérique par exemple, essayez d’abord de l’apaiser pour l’amener à trouver d’autres manières d’exprimer ses émotions. Pour ce faire, parlez calmement et essayez de comprendre l’origine de ses agissements. Dans un cas extrême, n’hésitez pas à lui rappeler les règles de bonne conduite au sein de l’entreprise. Vous pouvez même lui évoquer les limites à ne pas dépasser, voire les sanctions applicables face à ses réactions souvent exagérées. À l’opposé, en face d’une personne anxieuse, tâchez de la rassurer à propos de ses compétences et de ses capacités. En ce sens, écoutez ses doutes et instaurez un climat de confiance entre vous et votre interlocuteur.

Établir un suivi

Pour garantir des résultats concrets, instaurez un programme de suivi pour évaluer le progrès de vos collaborateurs. En ce sens, établissez un feedback régulier à travers des entretiens en face à face. Vous pouvez, à titre d’exemple, voire la personne une fois par semaine avant de baisser progressivement la fréquence. Sur le long terme, ledit feedback régulier vous permettra de réussir à manager les personnalités difficiles dans votre équipe. Dans le pire des cas, vous pouvez cependant envisager la séparation si le salarié difficile ne fait aucun effort. Selon la gravité de la situation, vous pouvez envisager une séparation amiable ou non.

Comment manager son équipe en télétravail ?
Management : les nouveaux outils de stimulation d’une équipe